Un Français sur quatre ne serait pas heureux au travail

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Selon une étude réalisée par Microsoft France/Opinion Way sur le bien-être des Français au travail, seul un Français sur quatre serait heureux au travail. Un chiffre qui pose question, car nous y passons la majeure partie de notre temps. Alors que recherchent les Français ? Quels sont les secteurs qui recrutent et surtout, comment trouver chaussure à notre pied ?

Une population en quête de sens

Selon cette même étude, plus de 50 % des Français iraient travailler « sans se poser de questions » et plus de 26 % considèrent leur travail comme une épreuve.
La quête de sens au travail serait la principale cause de démission. Ennui ou, au contraire, surcharge au travail, beaucoup d’entre nous perdraient, au fil des semaines, l’engouement des premiers jours. En cause, l’impression de ne pas occuper un poste important pour la société ou la sensation de devoir bafouer ses valeurs (écologie, valeurs sociétales, etc.).
Malgré ce que l’on pourrait penser, la rémunération serait un facteur qui ne viendrait qu’en second : un travail bien payé, mais dépourvu de sens ne serait pas au goût des Français. À cela, ajoutons tout de même le paramètre sociétal qui conserve une place importante. Nous sommes en effet nombreux à venir au travail pour le lien social qu’il permet.

Changement de vie : on passe à l’action

Changer de vie, on y a tous pensé, mais personne n’ose véritablement se lancer. En effet, quitter son emploi et la sécurité qu’il offre peut faire peur, surtout en cette période de pandémie. Et pourtant, de nombreuses plateformes et dispositifs existent pour vous permettre de vous former et de vivre enfin de votre passion.

Commencez tout simplement par réfléchir sur vos aspirations. Un bilan de compétences vous est proposé par certains organismes, comme Pôle Emploi, et pourrait vous permettre d’y voir un peu plus clair sur vos souhaits et vos compétences. Vous avez également la possibilité de faire appel à une institution de formation qui vous propose une formation CPF. Ces formations répondent à une loi datant de 2004 qui permet à tout individu actif (salariés du privé ou du public, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants, personnes en situation de handicap, jeunes diplômés ou sans qualification) de bénéficier d’une formation professionnelle. Tous les domaines sont représentés : langues, informatique, esthétique, management, immobilier ou encore création d’entreprise, il est impossible de ne pas trouver la formation qui vous convient.

Le numérique, un secteur qui recrute

Si vous êtes attiré par le domaine du numérique, n’hésitez plus ! En pleine expansion depuis le début de la pandémie, ce secteur ne cesse de croître avec en tête de liste le développement web. Effectivement, les entreprises qui n’ont pas pu ouvrir leurs portes à cause de la Covid-19, cherchent désormais à accroître leur visibilité sur internet et à vendre leurs produits en ligne.

Vous êtes convaincus ? Avec autant de possibilités autour de vous, n’ayez pas peur de vous lancer pour un avenir meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *