Comment trouver le meilleur crédit pour acheter son camping-car ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Soit, vous n’êtes pas Crésus, mais vous avez réussi à épargner assez pour avoir un petit apport. De quoi vous permettre d’acheter, enfin, le camping-car de vos rêves, en sollicitant un crédit. Mais comment choisir le prêt adapté ?

Comment financer l’achat d’un camping-car ?

Il existe plusieurs moyens d’acheter un camping-car. Certains véhicules se trouvant d’occasion à partir de 15 ou 17 000 euros, il est tout à fait possible d’épargner pour l’acheter comptant.

Vous pouvez aussi demander une aide financière à vos proches, mais le plus simple est de souscrire un crédit pour acheter son camping-car. Le montant des mensualités sera facteur de la valeur du véhicule, mais aussi de la durée sur laquelle vous voulez (ou pouvez) rembourser ce prêt.

Libre à vous d’opter pour le crédit personnel, pour lequel il n’est pas besoin d’apporter un justificatif de son achat, ou de vous tourner, au contraire, vers le crédit affecté ; spécifiquement fait pour acheter votre camping-car. Ce type de financement vous offre plus de garanties, car une vente qui ne se ferait pas vous laisserait avec un crédit à rembourser pendant plusieurs années, sans le bonheur de profiter de votre véhicule, si vous aviez choisi le crédit personnel.

Que vous préfériez l’un ou l’autre de ces crédits, tout organisme vous demandera des éléments financiers pour prouver que vous allez être en capacité de rembourser votre prêt, tous les mois. Pour cela, ressources et taux d’endettement sont scrupuleusement étudiés.

Camping-car neuf ou d’occasion : comment faire le bon choix ?

Il existe des avantages et des inconvénients à chaque type de véhicules. Pourtant, voilà les arguments les plus valables.

Un camping-car neuf coûte plus cher à l’achat, mais il permet de choisir le véhicule qui vous fait vraiment envie que ce soit au niveau de la forme, des équipements, voire même de la couleur. Le gros problème étant qu’un camping-car subit rapidement une décote assez importante. Il faut donc, si vous voulez le revendre, suivre l’évolution du marché, ce qui n’est pas toujours intéressant à faire.

Les modèles neufs sont quelquefois mieux fabriqués que les anciens, notamment en ce qui concerne l’isolation du véhicule. Tout ce confort explique notamment, comme la taille de la soute, le prix auquel certains camping-cars peuvent être vendus.

A contrario, un camping-car d’occasion présente la particularité d’avoir été essayé pendant un, deux ou plusieurs années. Il ne faut pas forcément y voir là un aspect négatif car les anciens propriétaires auront sans doute pu déceler les faiblesses du véhicule pour y remédier.

Un véhicule qui n’est pas neuf peut se vendre à un prix tout à fait acceptable, au contraire donc d’un neuf qui peut perdre 40% de sa valeur en une année à peine. Cela n’est bien sûr important que si vous voulez acheter et revendre pour avoir toujours le modèle dernier cri.

En fonction de l’endroit où vous achetez votre véhicule, neuf ou d’occasion, vous pouvez quelquefois profiter d’un service après-vente qui n’est pas à négliger sur ce type de véhicule de loisirs un peu onéreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *